Né en 1976 à Lacolle en Montérégie, André Brunet est dès son jeune âge attiré par la musique. Ses parents ayant remarqué cette vive attraction ont tôt fait d'encourager André à développer cette passion pour la musique. Dès lors, le violon devient l’instrument de son grand talent à l’âge de neuf ans.

C'est avec son frère Réjean qu’il débute sa carrière en formant le groupe Les Frères Brunet, avec lequel il enregistre plusieurs albums et se présente en concert devant de nombreuses foules un peu partout dans le monde. 

En 1997, son style à la fois énergique et raffiné lui vaut une place au sein du célèbre groupe La Bottine Souriante avec lequel il jouera dans plus de 15 pays en 10 ans. Cette aventure a pris fin en 2006 et l’a mené à former un nouveau groupe avec ses anciens collègues de La Bottine Souriante, Pierre-Luc Dupuis et Éric Beaudry: De Temps Antan. Son aventure avec ses comparses durera de 2004 à 2017. 

Depuis, il continue son ascension dans le monde musical et sa musique l’a guidé vers d’autres horizons. En décembre 2017, André joint les rangs du célèbre groupe Le Vent du Nord. Un retour au source puisqu’il rejoint son frère Réjean dans la formation fondée en 2002 par Nicolas Boulerice, Olivier Demers et Simon Beaudry, et qui maintenant parcours le monde en formule quintette. 

Afin de ne pas perdre la main, en 2016 André a fondé un groupe du nom de Discord avec lequel il peut se produire à quelques occasions. Ce quatuor de violoneux comprend 3 grands noms de la scène traditionnelle québécoise: Michel Bordeleau (Les Charbonniers de l’enfer, La Bottine Souriante), Nicolas Pellerin (Les Grands Hurleurs) et Jean-François Branchaud (La Bottine Souriante, Lépine-Branchaud, Hommage aux Aînés). Ce groupe met en vedette autant la chanson que les reels en utilisant voix, violons et pdorythmie. Un mélange très peu utilisé dans la tradition québécoise qui met de l’avant les couleurs bien rythmées de notre musique. 

C’est d’ailleurs dans cette même année qu’il a enregistré son premier opus en carrière: La grosse maison rouge. Un album qui met de l’avant son grands talents tant au violon qu’à la podorythmie en passant par la guitare et le piano. Plusieurs musiciens avec qui il a joué au cours de sa carrière l’accompagneront sur ce disque dont sa conjointe Evelyne Gélinas (Galant, tu perds ton temps, Les Langues Fourchues) à la flûte, harmonica et au chant. À 40 ans, il présente ainsi sur album le fruit de dur labeur sur son instrument de prédilection. 

Porteur de la musicalité et du savoir de la musique traditionnelle québécoise, il a pu faire la démonstration de cet héritage partout sur le globe au sein du groupe Celtic Fiddle Festival de 2004 à 2015 aux côtés des grands violoneux Kevin Burke (Irlande) et Christian Lemaître (Bretagne) ainsi que le guitariste de renom, Nicolas Quemener (Bretagne).

Ayant participé à plusieurs compétitions au violon depuis ses débuts, c’est en août 2008, lors d’une rencontre réunissant plus d’une vingtaine de violonistes de partout au Canada, le Canadian Grand Masters Fiddling Competition, qu’André s’est mérité le titre de « Grand Maître du Canada » en remportant la première place. Ce prestigieux prix fait de lui le premier québécois à remporter cette compétition depuis sa création en 1990. 

Par la suite, en septembre 2009, il se mérite les honneurs de l’Ontario en remportant le titre de Grand Champion à l’une des plus prestigieuses compétitions de violon du Canada, Annual Pembrooke Old Time Fiddling and Step Dancing Championships. Il est le seul violoneux québécois à avoir remporté le titre de «Grand Champion» depuis les débuts de cet évènement en 1975.

En 2008, il crée un camp musical avec Éric Beaudry et Stéphanie Lépine, le Camp de Violon Traditionnel Québécois de Lanaudière. Ce camp est consacré à l’apprentissage et au perfectionnement du répertoire pour violon en musique traditionnelle québécoise. 

Poursuivant son ascension dans l’accumulation de grands évènements, André marque son histoire en participant à la Cérémonie d'ouverture des XXIes Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver en Colombie-Britanniques au Canada. Il a représenté le Québec en ouverture de la partie du spectacle nommée : Fiddles Nations : Rhythms of the fall en compagnie de grands musiciens tels qu’Ashley MacIsaac, April Verch, Daniel Lapp, Sierra Noble et Samantha Robichaud. 

À temps plein avec le groupe Le Vent du Nord, on peut aussi le voir en duo avec son frère Réjean Brunet, le guitariste-chanteur Bernard Simard et Colin Savoie-Levac (Les Poules à Colin) et même en quatuor avec Discord

Poussant les limites de la musique et poursuivant son chemin dans l’univers musical, sa passion pour la musique traditionnelle québécoise n’a d’égal que son envie irrésistible de jouer du violon et de transporter l’âme d’une tradition autant historique que prestigieuse.